Aoste, travaux pour le téléchauffage

Au mois d’avril 2014, les travaux de mise en place de l’installation de téléchauffage ont commencé dans le chef-lieu régional. Il s’agit d’une opération complexe à tout point de vue et, notamment, pour ce qui est de la protection du patrimoine culturel.
Une évaluation préventive et attentive du risque archéologique, effectuée lors de l’élaboration de l’avant-projet, sous la coordination de la Surintendance, a permis de limiter considérablement le risque de découvertes susceptibles d’arrêter ou de retarder les travaux. Sur certains tronçons, en effet, le parcours a été préalablement dévié vers des tracés plus « sûrs », comme ceux utilisés par les sous-services précédents. Là où cette opération n’a pas été possible, un contrôle archéologique constant a été assuré : conformément aux dispositions en vigueur en matière de protection, les fouilles ont été effectuées avec l’assistance continue de personnel de l’Administration régionale ou d’une équipe d’archéologues professionnels choisis par l’entreprise réalisant les travaux, et ce, dans le but de préserver les éventuels vestiges découverts, d’en assurer la conservation et la documentation complète, ainsi que de faciliter la mise en place du service technologique, tout en essayant de réduire au minimum les inconvénients pour la circulation routière.

Il est donc important de souligner que, grâce à cette technologie, basée sur des opérations d’évaluation préliminaire et sur la synergie constante entre la Surintendance et l’entreprise concernée, aucune découverte archéologique n’a ralenti l’avancement des travaux.

 

LES DÉCOUVERTES PRINCIPALES
Sur le tronçon compris entre la rue de Turin et la rue Festaz, à la hauteur de l’enceinte romaine, un sondage préliminaire a été effectué avant la pose des canalisations, afin d’évaluer la présence de structures anciennes et d’en déterminer la profondeur. C’est ainsi que l’on a découvert un passage voûté en petits blocs de travertin, qui traverse les fondations de l’enceinte selon un axe est-ouest, et dont la réalisation remonte à la fondation de la cité romaine (Ier siècle av. J.-C.) qui servait à l’écoulement des eaux. Afin de préserver ce vestige important, un projet spécial a été réalisé pour faire passer les canalisations l’une au-dessus de l’autre dans cette structure et non pas côte à côte comme d’ordinaire.
Par ailleurs, un peu plus à l’ouest, les travaux ont mis au jour le mur périmétral ouest de l’insula 48 d’Augusta Prætoria. D’autres structures ont également été retrouvées au fur et à mesure que le chantier progressait le long de la rue Festaz et des rues donnant sur celle-ci. Il a également été possible d’identifier certains niveaux d’usage ou de fréquentation, qui ont restitué un abondant matériel archéologique.
Ont également été retrouvées des vestiges de murs d’époques plus récentes, dont un long tronçon de mur du XIXe siècle qui délimitait les habitations donnant sur la rue Festaz.

 

Les travaux devraient être achevés au cours del’automne 2014

 



Retour en haut