2019 - Aosta, fouilles de l'hôpital

En 2019, les fouilles archéologiques se poursuivent sur le chantier d’agrandissement de l'hôpital U. Parini à Aoste, concentrées dans la partie nord-ouest du site.  

Lors de la construction du passage souterrain sous l’avenue de Genève, en 2018, un grand complexe sépulcral datant du Ier siècle après J.-C. a été mis au jour le long de la route qui, partant du nord d'Augusta Prætoria, se dirigeait vers le col du Grand-Saint-Bernard. Une enceinte funéraire en maçonnerie, entourant 32 différents types de tombes à incinération, a été retrouvée à une profondeur d'environ 4,5 m. La plupart des sépultures étaient de simples tombes en briques, avec peu de mobilier funéraire. Cependant, il y avait aussi quelques tombes plus monumentales, dont l’une en dalles de marbre bardiglio renfermait un riche mobilier en verre, et une structure carrée en dalles de travertin, ainsi que trois grands socles en maçonnerie, probablement destinés à soutenir des sarcophages.

Les vestiges les plus remarquables sont deux sarcophages en plomb, fermés par un couvercle du même matériau et recouverts d'imposantes structures en dalles de pierre.

La découverte de ces caisses en plomb – une nouveauté absolue en Vallée d'Aoste – n'a pas entravé l’avancement des travaux, dont le calendrier a été respecté : un important projet de récupération et d'excavation, a permis de soulever les deux couvercles et a révélé le contenu des tombes. Il s’agit des squelettes complets de deux jeunes personnes, des femmes probablement : le mobilier de l’une des tombes se compose de quelques épingles à cheveux en os, tandis que l'autre renferme deux pots en argile et un unguentarium en verre.  

En 2019, les travaux se poursuivront à l'ouest de l’avenue de Genève, dans le prolongement des fouilles actuelles.

 

Sites archéologiques



Retour en haut