Col Grand-Saint-Bernard

 

A l'époque romaine la route pour le Summus Pœninus, le Grand-Saint-Bernard, partait de la Porta Principalis Sinistra, la porte Nord d’Augusta Prætoria. Connu dès la préhistoire, ce col permettait la liaison ave les provinces nord-occidentales de l’Empire et, pendant des siècles, il a constitué l’un des endroits de passage les plus importants en Europe, signalé sur les cartes routières qui nous sont parvenues de l’antiquité, comme la Tabula Peutingeriana et l’Itinerarium Antoninum.

Pour atteindre les 2.473 mètres d’altitude du col, le parcours est très raide et l’ancien tracé, qui n’était à l’origine qu’un chemin muletier, n’a été rendu carrossable qu’à partir de la deuxième moitié du Ier siècle après J.-C., quand - visant la conquête militaire de la Britannia - l’empereur Claude aménage la route, la rendant plus large et l’améliorant. L’ancien parcours est demeuré visible au niveau des derniers tournants avant le col, où, sur une soixantaine de mètres, la route est taillée dans la roche.

Voir aussi:
Route des Gaules

 



Retour en haut