Villa urbaine-rustique de la Consolata


Les fouilles archéologiques effectuées dans les années 1970 et 1980 sur la partie de la colline d’Aoste appelée « quartier de Notre-Dame de la Consolation » mirent au jour les structures d’une villa, un édifice suburbain, à usage tant résidentiel qu’agricole, lié à la propriété terrienne où il était implanté.

Située dans une zone déjà habitée avant la fondation d‘Augusta Prætoria (25 avant J.-C.) et proche d‘un embranchement de l’ancienne route menant au col du Grand-Saint-Bernard, au pied de la colline, la villa est de forme rectangulaire. Autour d’un atrium ouvert, doté d’un bassin de collecte de l’eau de pluie, se développent les pièces à caractère résidentiel réservées au dominus et à ses hôtes : l’ample salle de réception, la salle à manger, deux petites chambres à coucher et une installation thermale. La cuisine et les locaux de service, utilisés comme entrepôts et pour le travail des produits agricoles, sont situés dans la partie Nord.




Retour en haut