Aire funéraire hors Porta Decumana


Le long des voies d‘accès aux quatre portes de la ville d‘Augusta Prætoria, les sondages archéologiques ont ramené au jour de vastes aires de sépulture. Une importante nécropole d‘époque romaine a été identifiée à l‘extérieur de la Porta Decumana, le long de la route qui passait par le col du Petit-Saint-Bernard et menait en Gaule. Cette aire comprend deux champs funéraires délimités par des enceintes, où des tombes de différents types ont été mises au jour : les plus anciennes conservent les cendres du défunt (tombes à fosse, en tuiles, en puits ou à petite chambre, etc.) ; tandis que les sépultures par inhumation (où le corps du défunt est enterré) n’apparaissent qu’à partir du IIe siècle, même si elles deviendront par la suite les plus fréquentes.

Vers la fin du IVe siècle, au moment où les religions païennes laissent place au christianisme, d‘importants travaux détruisent les sépultures existantes pour ériger trois mausolées liés au culte des défunts (cellæ memoriæ). Une basilique paléochrétienne est ensuite construite non loin de là.




Retour en haut