Le XXe siècle

Une des salles du second étage, adaptées aux exigences de résidence d'été du prince du Piémont, Humbert Une des salles du second étage, adaptées aux exigences de résidence d'été du prince du Piémont, Humbert

 

Des travaux d'entretien dans la demeure sont documentés pendant les deux premières décennies du XXe siècle, même si les souverains, Victor-Emmanuel III (1869-1947) et Elena du Monténégro (1873-1952), s'en intéressent beaucoup moins pendant cette période.
Les premiers séjours du prince du Piémont Humbert, (1904-1983) remontent aux années Vingt; en 1924 arrivent à Sarre aussi les princesses Mafalda et Giovanna.

À partir de la moitié des années Trente, la résidence connaît une nouvelle saison active, ayant étéélue par Marie-José (1906-2001), épouse de l'héritier au trône, comme destination fixe pour les vacances d'été. La princesse, passionnée d'alpinisme aimait particulièrement la Vallée d'Aoste où elle passa ses vacances entre 1936 et 1942.

Une dernière campagne significative de travaux dans le château est en effet documentée à partir de 1935: à l'extérieur, deux nouvelles remises sont construites sous la rampe d'accès, tandis qu'à l'intérieur on procède à la réfection des peintures des murs, à la restauration des meubles et huisseries, à l'implantation des installations électrique, sanitaire et de chauffage. En 1946, au lendemain du référendum institutionnel qui sanctionne la victoire de la République, Humbert II quitte l'Italie avec le titre de comte de Sarre.

Après la seconde guerre mondiale, l'édifice reste propriété des Savoie jusqu'en 1972, quand il est cédéà la société "Moriana". Meublé avec des œuvres hétérogènes provenant d'autres résidences des Savoie, le château est ouvert au public comme musée des mémoires dynastiques. En 1989, la Région Autonome Vallée d'Aoste acquiert le château.

 



Retour en haut