Les origines

 

De la tour de l'évêque au château d'Iblet de Challant

Des sondages archéologiques dans les caves du château permettent d'affirmer que le site était occupé depuis l'époque romaine.

Nous ne possédons pas d'informations sur son utilisation dans la période Antiquité tardive et Haut Moyen Âge, mais, à partir du XIIe siècle, les documents attestent l'existence d'une construction fortifiée dotée d'une tour de forme carrée, incluse dans les possessions de l'évêque d'Aoste. Dans la deuxième moitié du XIVe siècle, celui-ci inféoda le territoire d'Issogne à Iblet de Challant, personnage de renom à la cour des Savoie, auprès de laquelle il recouvrait d'importantes charges militaires et diplomatiques.

C'est à Iblet que l'on doit la transformation de la structure primitive en une élégante demeure seigneuriale, digne d'accueillir en 1414 l'empereur Sigismond de passage en Vallée d'Aoste. Les bâtiments, non réunis entre eux, étaient renfermés au sein d'un rempart en maçonnerie, dont on peut peut-être identifier les vestiges dans les deux grandes volutes en pierre qui séparent actuellement la cour du jardin.

 



Retour en haut