Cabinet de la chambre des tolles

La description de 1551 ne permet pas d'identifier avec certitude ce petit local, peut-être reconnaissable dans le "cabinet" de la "chambre des tolles" précédente.
Actuellement, trois meubles y ont été placés, meubles provenant de la collection de l'un des plus grands industriels piémontais des années Vingt, Riccardo Gualino, démembrée en 1930 à la suite de la faillite de l'entrepreneur.
Le lit portant une inscription d'amour (datée 1534) et le grand coffre (daté 1555), renvoient au point de vue stylistique à la haute vallée de Suse; le coffre est un assemblage du XIXe siècle qui réemploie des panneaux du gothique tardif.

 



Retour en haut