Secours spécialisés

Secours spécialisés

La cellule S.A.F. (Spéléologie alpine et fluviale)

Les techniques dérivées de la spéléologie, de l’alpinisme et des interventions fluviales permettent d’agir en cas d'accident de différents types ou nature, quand il n’est pas possible d’utiliser les équipements habituels. Ces techniques servent aussi bien sur des sites naturels, tels que les grottes, les falaises, les torrents, etc., que sur des sites artificiels, tels que les viaducs, les pylônes, les puits, etc.

Au cours des dernières années, la cellule S.A.F. est intervenue dans les zones touchées par des catastrophes naturelles – tremblements de terre, inondations ou glissements de terrains – tant dans le cadre d’activités de secours que pour sécuriser des bâtiments.

 

La cellule N.B.C.R. (Nucléaire, Biologique, Chimique, Radiologique)

 

Face à un grave risque de contamination nucléaire, biologique, chimique ou radiologique, susceptible de causer de graves dommages aux personnes et aux animaux ou des dégâts matériels, c’est à la cellule des spécialistes NBCR que l’on fait appel. 
Ils sont dotés de combinaisons spéciales de protection individuelle, de détecteurs de substances dangereuses, de capteurs électrochimiques et d’autres moyens spéciaux.
En outre, pour faire face aux émissions radioactives, aux rayonnements et à la contamination, le NBCR est équipé d'un réseau de détecteurs de radioactivité fixes, situés le long des routes principales de la Vallée d'Aoste et d’un laboratoire mobile lui permettant d'effectuer des mesures et des contrôles plus approfondis quant à la nature du rayonnement.

 

Face à un grave risque de contamination nucléaire, biologique, chimique ou radiologique, susceptible de causer de graves dommages aux personnes et aux animaux ou des dégâts matériels, c’est à la cellule des spécialistes NBCR que l’on fait appel.

Ils sont dotés de combinaisons spéciales de protection individuelle, de détecteurs de substances dangereuses, de capteurs électrochimiques et d’autres moyens spéciaux.

En outre, pour faire face aux émissions radioactives, aux rayonnements et à la contamination, le NBCR est équipé d'un réseau de détecteurs de radioactivité fixes, situés le long des routes principales de la Vallée d'Aoste et d’un laboratoire mobile lui permettant d'effectuer des mesures et des contrôles plus approfondis quant à la nature du rayonnement.

 

La cellule cynophile

Il arrive fréquemment aux sapeurs-pompiers de rechercher des personnes impliquées dans des effondrements, des glissements de terrain ou qui ont disparu.

Dans de telles circonstances, c’est l'utilisation combinée et coordonnée d’un équipement technologique spécialisé et d’unités cynophiles qui donne les meilleurs résultats.

Le Corps valdôtain des sapeurs-pompiers dispose d’une cellule cynophile composée, actuellement, de six unités cynophiles pour les sapeurs-pompiers professionnels et d’une unité cynophile pour les sapeurs-pompiers volontaires.

 

La cellule S.A. – Secours nautique (Sauvetage aquatique de surface – nautique)

Lorsque c’est « l'eau » qui constitue le danger, les sapeurs-pompiers sont en mesure de lancer une opération de sauvetage rapide et spécifique, dès les premières minutes (les plus importantes pour sauver des vies), grâce aux sauveteurs aquatiques des équipes d’intervention.

Au sein du Corps valdôtain des sapeurs-pompiers, des personnels formés à la navigation (barques ou canots pneumatiques) sont toujours en service, afin d’effectuer des sauvetages dans les torrents, les lacs ou les barrages, ainsi que dans la Doire baltée.

 

La cellule N.C.P. (Coordination des ouvrages provisoires) 

Cette cellule de coordination des ouvrages provisoires a été créée suite au tremblement de terre de L'Aquila en 2009, lorsque les sapeurs-pompiers ont été amenés à tirer parti de leur grande expérience en matière de secours, ainsi que de leurs compétences techniques de base afin de garantir le respect des conditions requises en matière de sécurité, pour les structures provisoires mises en place.

Le Corps valdôtain des sapeurs-pompiers dispose de personnels formés et entraînés à la réalisation d’ouvrages provisoires, dont les compétences ont constitué une aide précieuse lors des interventions de secours suite au récent tremblement de terre en Émilie.

La cellule T.A.S. (Topographie appliquée au secours) 

Cette cellule aide à gérer des interventions complexes, comme la recherche de personnes disparues, les grands incendies de forêt, les catastrophes, les urgences NBCR et enfin, dans certains cas, aide d'autres organismes dans le cadre de différentes opérations.

Le travail est effectué sur des cartes papier et des supports numériques, avec l’aide d’un GPS et de la radiolocalisation, ce qui permet de connaître en temps réel la position des hommes et des véhicules et d'optimiser la sécurité, les ressources et la rapidité d’intervention.

 

 

 

Corps valdôtain des sapeurs-pompiers



Retour en haut