Santé mentale

Pour chacun d’entre nous, la santé physique et mentale représentent deux aspects intimement liés et dépendants l’un de l’autre. A partir de l’instant où l’on est conscient de cette corrélation, on comprend que la santé mentale est d’une importance vitale pour le bien-être général des individus et de la société.

Le vieillissement de la population, l’augmentation des problèmes sociaux provoquent la croissance du nombre des malades : quatre maladies mentales-dépression, démence, schizophrénie, et toxicomanie- font partie des 10 causes principales responsables d’invalidité au monde. Cette morbidité croissante possède un coût humain et économique élevé. On estime que les troubles mentaux du comportement représentent 12% de la morbidité mondiale.

L’OMS a , depuis sa création, reconnu l’importance du traitement de la santé mentale, comme en témoigne la définition de santé que l’on trouve dans son statut : « la santé c’est le bien-être total, physique, mental et social, et ne représente pas seulement l’absence de la maladie ou de l’infirmité».
Nous nous rendons de plus en plus compte que la plupart des maladies mentales et physiques sont influencées par des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. Nous savons que les troubles mentaux et les troubles du comportement proviennent du cerveau. Nous savons aussi qu’aucune catégorie d’âge n’est épargnée, ni aucun pays et que ces troubles influencent non seulement la famille et la communauté mais aussi l’individu. Nous savons aussi que dans la plupart des cas, ces troubles peuvent être diagnostiqués et traités de façon acceptable. Même si la connaissance doit encore progresser, grâce à ce que nous savons aujourd’hui, les personnes atteintes de troubles mentaux ou du comportement peuvent vivre pleinement leur vie de façon convenable au sein d’une communauté.

 



Retour en haut