Le réseau régional de radiocommunication

À différentes occasions, l’on a démontré l’importance d’un réseau ayant une large couverture afin de gérer efficacement, dans toute la région, les communications suivantes : informations, transmissions de données relatives à la protection du territoire et de la sécurité, ainsi qu’à la protection de la population dans toutes les circonstances, de la surveillance quotidienne aux situations de pré-alarme, d’alarme et, notamment, de secours, ce qui constitue la phase la plus critique.

Sur le territoire de la Région autonome Vallée d’Aoste, il existe un réseau diffus de structures équipées d’appareils émetteurs-récepteurs radio, qui représentent les « terminaux sensibles » de la Protection civile :

  • 14 postes forestiers du Corps forestier de la Vallée d’Aoste ;
  • 13 stations de secours du Secours alpin valdôtain ;
  • 74 communes ;
  • 76 détachements de volontaires du Corps valdôtain des sapeurs-pompiers ;
  • les sièges locaux des structures du service sanitaire ;
  • les forces de l'ordre ;
  • les casernes des sapeurs-pompiers professionnels ;
  • les établissements gérant la voirie ;
  • d’autres structures qui assurent une couverture attentive du territoire.

 

Cette couverture est intégrée par un réseau d’instruments de contrôle : 

  • contrôle météo-nivométrique ;
  • contrôle météorologique ;
  • contrôle de la qualité de l’air ;
  • suivi des glissements de terrain.


Le Réseau régional de radiocommunication, créé par la loi régionale n° 42 du 24 août 1982 et géré par la structure régionale Protection civile, a été étendu et amélioré plusieurs fois au fil des années.

Il permet aux structures qui œuvrent sur le territoire de la Région de rester constamment en contact entre elles et avec la Centrale Unique de Secours, ce qui leur assure un niveau maximal de promptitude opérationnelle.

rete radio 3

 

rete radio 1

 

rete radio 2

 

Protection civile



Retour en haut