Programme du Gouvernement

Aoste, 10 décembre 2018

 

PROGRAMME DU GOUVERNEMENT

Afin d’apporter des réponses adéquates à la communauté valdôtaine et de relancer l'action administrative et de Gouvernement, nous entendons :

I) AFFRONTER LES URGENCES

Préparer et approuver le budget prévisionnel 2019, pour que les différents secteurs soient certains des ressources disponibles.

Réviser la loi électorale régionale, la loi pour les élections communales, la loi pour le système des autonomies et œuvrer pour garantir une représentation de la Vallée d’Aoste au Parlement Européen.

Instaurer un dialogue, un échange et une collaboration avec les Collectivités locales pour modifier la l.r. n° 48/1995.

Réorganiser la fiscalité, en utilisant la marge de manœuvre garantie par les dispositions d’application, afin d’encourager l’embauche et de relancer l'économie, destiner au développement économique les ressources dérivant de la valorisation du patrimoine de la Région (CVA, patrimoine immobilier, optimisation des sociétés à participation régionale). Maintenir les actions de soutien à l’accès au crédit pour le système productif valdôtain.

Créer un organisme unique de promotion qui, grâce à une concentration rationnelle des ressources déjà disponibles, puisse valoriser adéquatement le territoire et chacune de ses caractéristiques, de ses productions et de ses offres, de façon moderne et durable.

Garantir la simplification des services destinés aux citoyens et aux entreprises, grâce à une réforme en profondeur de l’Administration régionale, qui aboutisse à une réduction du temps de réponse et à une identification claire des structures compétentes.

Mettre en œuvre des politiques susceptibles d’attirer les professionnels du secteur sanitaire et renforcer la territorialisation des services, ainsi que de la médicine de montagne.

2) PLANIFIER L’AVENIR

Donner des certitudes au monde agricole, notamment grâce à l’ouverture de cellules de concertation sur la future Programmation de développement rural, à partager avec les autres territoires de montagne et à présenter au niveau européen, afin de simplifier le système des paiements destinés à nos agriculteurs.

Augmenter le sentiment de sécurité des personnes et des communautés, grâce à la légalité, à la présence des forces de l’ordre et au contrôle du territoire.

Valoriser le territoire de la Vallée d’Aoste du point de vue économique, avec ses caractéristiques paysagères, culturelles et linguistiques, grâce notamment à une relance du patrimoine culturel (matériel et immatériel) de l'intégration et des échanges culturels.

Former les jeunes à une vision ouverte sur le monde, à partir de nos langues, italien, français, francoprovençal et parlers germaniques pour arriver au plurilinguisme, avec une préparation moderne, axée sur la connaissance de l’histoire et des traditions locales, en vue d’un développement des compétences en étroite synergie avec le tissu économique de la Région.

Réorganiser le bien-être social en mettant en place un parcours unique de soutien en faveur des personnes et des familles désavantagées du point de vue socio-économique (mesure unique) pour sortir de la situation actuelle de fragmentation et de superposition des aides. Il est également nécessaire de rendre plus performant le modèle actuel, au niveau de la conciliation travail-famille et de l’attention accordée aux personnes âgées et handicapées.

Sauvegarder le territoire en veillant à son entretien régulier (création d’une structure coordonnée pour la gestion du territoire et de ses ressources) et conserver notre patrimoine naturel dans la perspective du développement éco-durable ; renforcer le réseau de sentiers et de pistes cyclables du territoire afin de développer des politiques environnementales, touristiques et de loisirs.

Définir un plan de requalification du patrimoine bâti et des infrastructures existantes et de réalisation de nouveaux ouvrages cohérents avec notre territoire et nos particularités, ainsi qu’améliorer l’efficacité des structures existantes (hôpital, voie ferrée, liaisons entre les vallées, bâtiments scolaires).

Encadrer les transports publics dans un système intégré de ferroutage, avec un billet unique ; participer à la solution du problème des coûts de l’autoroute et réorganiser l'aéroport afin qu’il redevienne une référence pour les passionnés de vol en montagne, entre autres.

Mettre en place des actions efficaces dans les secteurs du travail et du développement économique, à travers : actions de politique active, à la fois préventive et de soutien pour les personnes et les entreprises ; institution de l’Agence régionale pour l’emploi, afin que les politiques régionales en faveur de l’emploi soient univoques et coordonnées ; mesures pour le développement des entreprises sur les nouveaux marchés et dans le contexte des communications, mais aussi pour que les artisans et les PME puissent croître et être compétitifs.

 

 



Retour en haut