4 - 2011

COOPÉRATION

Cristina GALLIANI,
Alessandro OTTENGA et
Alessandra GIOVINAZZO

PROJET MESALPES – MAISON DE L'ALPAGE AU COEUR DES ALPES


INTRODUCTION

Le projet « MESALPES – Maison de l’Alpage au coeur des Alpes », inséré dans le Programme de coopération territoriale ALCOTRA 2007-2013, se développe à partir de la considération de la valeur des ressources naturelles, culturelles et humaines liées au monde de l’agropastoralisme. Au même titre que les forêts, pelouses, glaciers, torrents, rivières et lacs, les alpages font partie du patrimoine “naturel” collectif des Pays de Savoie, de la Suisse et de la Vallée d’Aoste. Notamment ils représentent à la fois des espaces productifs de qualité dans un environnement paysager privilégié et des terrains de loisirs en été et en hiver.
La reconnaissance de ce patrimoine commun a été déjà faite lors d’expériences préalables tels que le Réseau Alpestre Francophone à partir de 2001, réunissant les organismes volontaires, représentatifs des utilisateurs de l’espace alpestre des Pays de Savoie, de la Vallée d’Aoste et des Cantons du Valais, de Vaud et de Fribourg. Il affirme la volonté de ses adhérents de défendre et de conforter les activités agricoles, pastorales et forestières des zones de montagne représentées.
La dimension sociale et culturelle de l’alpage relie les territoires transfrontaliers : l'agriculture, la tradition paysanne, l'alpage, les hommes et leur vie représentent une richesse exceptionnelle, témoignages de ce rapport équilibré entre homme et montagne ; point de départ pour une valorisation économique et à la fois durable du territoire qui conjugue l’agriculture aux possibilités touristiques que la promotion du « système culturel alpage », à travers une lecture traditionnelle parallèle à une relecture moderne, peut ouvrir. Le projet se propose alors de partir de la lecture et de l’interprétation des éléments significatifs de cette culture pour les rendre accessibles aux différents acteurs et publics par le biais notamment d’outils contemporains ; dans ce sens, la restructuration de deux Maisons d’Alpage en Vallée d’Aoste (Commune de Valtournenche) et en Haute-Savoie (Commune de Servoz) et d’une exposition itinérante en Savoie (Commune de Bourg-Saint- Maurice) visent à pérenniser l’échange des connaissances et la réflexion sur le sujet de l’agro-pastoralisme et la diffusion desdits outils.
Sur cette base, la création de synergies entre les acteurs impliqués au niveau agro-pastoral et les acteurs d’autres secteurs (économique, culturel, touristique, …) aura lieu à la fois au niveau local sur le territoire des régions impliqués – avec la création d’opportunités de valorisation de la culture pastorale coordonnées et partagés par le biais de la constitution de « comités locaux » dédiés ; et à la fois, au niveau transfrontalier pour donner un élan à un réseau qui existe déjà et peut être renforcé et dynamisé. La valeur ajoutée qui descend donc d’une action de coopération dans ce domaine ne se limitera pas seulement à une valorisation conjointe du système agro-pastoral et de ses produits d’alpage et à la réalisation d’économie d’échelle dans sa promotion touristique, mais résidera surtout dans la possibilité de parvenir à une réflexion bien plus importante par rapport aux enjeux politiques et économiques liés à ce sujet (un rôle d’aide à la décision).
En particulier, le projet, vise à stimuler l’attention du grand public produisant à la fois une valeur ajoutée en terme de renforcement de la cohésion et de la coopération économique et sociale entre les régions impliquées ; à travers la mise en réseau d’un cercle d’experts engagés, une contribution à la réflexion sur le futur de la montagne, de ses populations et de ses richesses, sera donnée à partir d’une vision d’ensemble issue de ce projet.



OBJECTIFS

Le projet poursuit l’objectif général de promouvoir la valorisation du pastoralisme, de ses produits et de ses savoir-faire tout en développant des activités complémentaires dans le cadre de l’économie rurale visant à rendre compétitif et attractif le système agro-pastoral transfrontalier.

Pour atteindre cet objectif, des actions spécifiques correspondantes à des activités bien identifiées sont prévues :
• augmenter les connaissances et la perception du milieu agro-pastoral dans une perspective de valorisation économique : les femmes et les hommes de l’Alpe, les territoires de montagne, les savoirs et les savoir-faire, le patrimoine, les produits, les saveurs, le langage, les images et les sons ;
• dynamiser et pérenniser un réseau transfrontalier de diffusion de la culture et des produits d’alpages, en cohérence avec tout programme stratégique de développement partagé au niveau local et transfrontalier ;
• consolider les filières existantes dans une logique de circuits courts transfrontaliers ;
• stimuler la réflexion sur le rôle et l’évolution de la culture alpestre au sein de différents publics cible ;
• favoriser les synergies locales entre les différents acteurs de la filière agricole et touristique (alpagistes, bergers, hôteliers, restaurateurs, guides de montagne, gardiens de refuges, accompagnateurs en moyenne montagne, tour opérateur et autres activités commerciales…) ;
• augmenter l’attractivité du système agro-pastorale par le biais de la valorisation et la promotion, même en dehors des territoires concernés.

Activité n° 1 « Pilotage transfrontalier du projet et mise en réseau »

La coordination du projet vise à l’unification de la gestion administrative et financière du projet par un Comité de pilotage administratif et financier, constitué par les représentants des partenaires, pour toutes les phases du projet. Le comité est chargé également de la définition de la stratégie pour mettre en avant l’agropastoralisme dans différents thèmes et déroulements du projet.
Les comités transfrontaliers et locaux, issus des entités à géométrie variable, définis selon les besoins émergés des territoires, en accord avec la stratégie définie par le Comité de Pilotage, développent et discutent les contenus nécessaires à la mise en oeuvre des activités prévues.

Activité n° 2
« Outils de connaissance »

Cette activité est centrale pour la création des contenus et leur restitution dans le cadre des objectifs de connaissance de la culture pastorale au niveau alpin. L’élaboration de produits destinés au grand public est fondamentale dans la démarche de valorisation de tout produit sortant d’une « culture pastorale » partagée.
Cette activité se compose donc du recensement d’information et de son interprétation. Cette analyse, prenant en compte différents aspects (pastoral, environnemental et culturel), permet d’organiser les informations dans un socle de connaissances transfrontalières à valoriser pour la création de contenus, représentants ainsi un bagage de connaissance constituant un fond commun dont l’utilité dépasse la durée de réalisation du projet.
La restitution des informations se concrétise par la création de contenus expositifs et multimédias en général, destinés à être utilisés sur les territoires concernés - et au-delà ; les points de relais (Maisons d’alpages) seront les lieux privilégiés de cette restitution au niveau transfrontalier, mais tout contenu sera valorisable aussi de façon « virtuelle » avec l’utilisation notamment des plus nouvelles technologies disponibles.

Activité n° 3 « Mise en place des relais transfrontaliers »

L’activité n° 3 vise à constituer un réseau permanent de points relais sur les territoires de la Vallée d’Aoste, de la Savoie et de la Haute- Savoie à travers l’aménagement de lieux pilotes. La rénovation et aménagement de Maisons de l’Alpage (Valtournenche et Servoz) sont prévus, alors que pour Bourg- Saint-Maurice le concept de point relais repose sur la conception d’une Maison de l’Alpage « virtuelle ». En plus, au chef-lieu de Valtournenche, un site d’information sera équipé afin d’accueillir et relancer sur la Maison d’Alpage les acteurs du territoire et surtout tout public intéressé.
De façons transversales les trois Maisons de l’Alpage accueillent les contenus issus de l’activité 2. C’est ainsi qu’aux aménagements permanents, des contenues temporaires sont associés. L’activité se décline ainsi dans une première phase d’interventions structurelles, qui concerne la rénovation des points de Servoz et Valtournenche ; dans la deuxième phase l’acquisition des équipements donne la forme définitive aux Maisons de l’Alpage et correspond à la mise en place de la Maison de l’Alpage virtuelle pour la Commune de Bourg-Saint-Maurice.
Pour la Région Vallée d’Aoste, la Commune de Valtournenche est délégataire pour la mise en place des interventions structurelles sur le site de Champlève et Paquier.
La réalisation des points relais transfrontaliers vise à assurer les conditions et les moyens pour avancer dans la mise en place d’actions concrètes dans le domaine des politiques pour la montagne, en cohérence notamment avec les objectifs stratégiques partagés au niveau des régions et des territoires concernés.

Le projet a démarré le 24 octobre dernier au cours d'une réunion auprès de la Mairie de Valtournenche
 
Activité n° 4 « Création de synergies économiques transfrontalières autour de l’agro-pastoralisme »

L’activité n° 4 met en oeuvre des actions pour la création de synergies qui visent à la valorisation et la promotion des économies rurales, destinées notamment au jeune public, au grand public et à un public expert.
Ces actions sont réalisées à partir de la mise en réseau des différents acteurs locaux des domaines pastoraux, agricoles et touristiques, afin de créer des produits/initiatives qui visent à une réelle valorisation économique du système agro-pastoral.
Les actions se réaliseront sur les territoires concernés, dans le but d’améliorer l’offre touristique. La création de programmes dédiés aux différents publics est ainsi prévue. En parallèle aux actions réalisées sur les territoires, la diffusion et la mise en réseau des contenus créés est programmée au sein des territoires et au-delà.
Ces actions de marketing territorial se concrétisent dans la participation à des Foires ou Salons significatifs pour promouvoir les actions et outils développés.

Activité n° 5 « Communication »

L’activité de Communication vise à diffuser et promouvoir les contenus développés. Une action support est prévue pour ce qui concerne la promotion des activités par le biais de matériel promotionnel divers et la création d’un site internet unique. A travers l’organisation d’un évènement initial et final la communication au grand public des contenus et des résultats du dossier sera réalisée. En particulier la nécessité d’assurer la participation de différents acteurs dans la réalisation du projet impose la mise en place d’une activité de communication constante tout au long du projet.

Pagina a cura dell'Assessorato dell'Agricoltura e Risorse Naturali © 2019 Regione Autonoma Valle d'Aosta
Condizioni di utilizzo | Crediti | Contatti | Segnala un errore