Elenco Numeri Regione Autonoma Valle d'Aosta

Sylviculture

LES FORÊTS DE LA VALLÉE D’AOSTE, DESTINATION D’UN GROUPE INTERNATIONAL D’EXPERTS EN PATHOLOGIE FORESTIÈRE

Une quarantaine de chercheurs provenant de 22 différents pays a participé le 30 août dernier, dans le cadre du Congrès Mondial de Pathologie Végétale qui s’est déroulé à Turin, à l’excursion technique de Sylviculture et Pathologie Forestière, organisée conjointement par l’Université de Turin et la Direction des Forêts de la Région Autonome Vallée d’Aoste

di Paolo Gonthier
(Département DIVAPRA – Pathologie végétale et forestière, Université de Turin)
Les travaux du 9ème Congrès Mondial de Pathologie Végétale (9th International Congress of Plant Pathology, ICPP 2008) se sont déroulés à Turin du 24 au 29 août derniers.

Ce rendez-vous, qui se tient tous les cinq ans et qui était organisé pour la première fois en Italie, a réuni environ 2000 chercheurs provenant de 84 différents pays.

Le long du Congrès, les travaux scientifiques ont été débattus dans presque 80 sessions thématiques, parmi lesquelles quelques-unes étaient consacrées à la pathologie forestière, à savoir l’étude des maladies des arbres.


La Vallée d’Aoste avait été choisie, il y a quelques années, comme destination d’une des quatre excursions techniques officielles du Congrès, notamment celle de Sylviculture et Pathologie Forestière.

Le choix du Comité d’Organisation du Congrès était tombé sur cette Région non seulement pour les beautés de son territoire, mais surtout pour des raisons techniques et scientifiques, voire les résultats d’une longue collaboration dans le domaine phytosanitaire entre le Département DIVAPRA de l’Université de Turin et la Direction des Forêts.


Une quarantaine de chercheurs provenant de 22 différents pays des cinq continents, parmi lesquels les principaux pays Européens, les Etats-Unis d’Amérique, le Brésil, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, l’Inde, la Chine et le Japon, à participé, samedi 30 août dernier, à la susdite excursion technique.


Les buts de la visite technique étaient d’informer les congressistes sur les particularités de la sylviculture de montagne dans les Alpes et de les renseigner sur les principales maladies présentes ainsi que sur les moyens employés pour les combattre.


Dans la matinée, le groupe, accompagné par des représentants du Corps forestier de la Vallée d’Aoste, a gagné le point du belvédère de la Tête d’Arpy, d’où l’on domine la chaîne du Mont Blanc ainsi que bonne partie de la Valdigne. M. Haudemand, représentant à l’occasion la Direction des Forêts, a illustré les particularités des forêts valdotaines, les buts de la sylviculture de montagne, quelques détails sur les principales techniques sylvicoles employées ainsi que l’organisation des travaux en forêt.


Après le déjeuner les chercheurs se sont rendus dans une forêt mixte de mélèze et d’épicéa commun en localité Les Granges dans la Commune de La Thuile. M. Gonthier, représentant l’Université de Turin, a illustré le cadre phytosanitaire des forêts alpines de conifères.

Parmi les maladies présentes, les rouilles et d’autres mycoses des aiguilles, le chancre du mélèze et, surtout les pourridiés des racines ont suscité l’intérêt du groupe international d’experts.

Le débat s’est fait vif lors de la présentation de la stratégie de lutte intégrée contre les pourridiés des racines mise au point et actuellement employée en Vallé d’Aoste.
L’abattage d’un arbre et la simulation d’un traitement préventif de protection des souches lors des coupes complètent les activités conduites dans les forêts de la Valdigne.

Dans l’après midi, avant la rentrée à Turin, le groupe de pathologistes forestiers a visité les pinèdes de l’envers dans la Commune de Gressan, qui ont récemment manifesté un dépérissement fort intense. M. Nicolotti de l’Université de Turin a présenté le phénomène, son origine ainsi que les possibles remèdes. Un débat est né sur les causes du dépérissement et sur les options possibles en matière d’aménagement du territoire.


L’excursion technique s’est démontrée fort productive. Tout d’abord tous les présents ont pu profiter du facteur ‘échange d’expériences’, ce qui est typique des débats lors des congrès internationaux.

Le jugement très positif de la journée de la part des congressistes doit être attribué, comme ils l’ont déclaré dans les fiches d’évaluation, non seulement aux beautés du paysage valdotain, mais aussi et surtout aux contenus techniques de l’excursion et au fait qu’ils ont pu constater que la Vallée d’Aoste est dans plusieurs domaines une réalité très vive et à l’avant-garde.



Remerciements

Les organisateurs de ICPP 2008 remercient M. Haudemand, M. Domaine et M. Zorzetto qui ont très bien représenté la Direction des Forêts lors de l’excursion. Les organisateurs du Congrès désirent en outre remercier M. Pasquettaz, à l’époque Directeur de la Direction des Forêts et aujourd’hui Commandant du Corps forestier de la Vallée d’Aoste, et M. Cugnod, responsable du Département des Ressources Naturelles et du Corps forestier, pour l’appui logistique et la contribution à l’organisation de l’excursion technique. Merci aussi aux agents du Poste forestier de Morgex et au bûcheron M. Durand, qui ont participé activement à la journée.
Pagina a cura dell'Assessorato dell'Agricoltura e Risorse Naturali © 2019 Regione Autonoma Valle d'Aosta
Condizioni di utilizzo | Crediti | Contatti | Segnala un errore