Château de Verrès


Construit sur un éperon rocheux dominant le bourg de Verrès, ce château est mentionné pour la première fois en 1287 comme propriété des seigneurs De Verretio.

L’aspect actuel du château est dû à Yblet de Challant, membre de l’une des principales familles nobles valdôtaines, qui, au cours de la dernière décennie du XIVe siècle, fit modifier ce bâtiment selon des critères de construction novateurs. Contrairement aux autres châteaux valdôtains, constitués de divers bâtiments entourés d’un mur d’enceinte, celui-ci se présente comme un bloc compact, d’environ trente mètres de côté, au caractère typiquement militaire.

À l’intérieur, il a un aspect moins austère et rigide, grâce à la majesté et à l’élégance de l’escalier de la cour – soutenu par des arcs rampants – et à la décoration des fenêtres, des portes et des consoles des cheminées monumentales, réalisées par d’excellents ouvriers.

À partir de la moitié du XVIe siècle, à la suite de l’extinction de cette famille, le château commence son déclin et reste à l’abandon pendant plus de trois siècles. À la fin du XIXe siècle, la forteresse est restaurée grâce à un groupe d’intellectuels piémontais, dont les plus importants sont Alfredo d’Andrade, Vittorio Avondo et Giuseppe Giacosa.


Châteaux



Retour en haut