Des origines au XIVe siècle

Vue du château: côté sud (photo: ASBC) Vue du château: côté sud (photo: ASBC)

 

Le château de Fénis domine une portion de territoire soumis depuis le XIIe siècle à la juridiction des seigneurs de Challant, vicomtes d'Aoste. Le choix d'un site dépourvu de prérogatives défensives naturelles, en contradiction avec les critères stratégiques qui déterminent l'implantation des autres châteaux valdôtains plus anciens, se justifie probablement par les avantages offerts par l'existence préalable dans la zone de noyaux habités depuis l'époque romaine.

Le château est la synthèse de différentes campagnes de construction qui se sont succédé de la fin du XIIe au XVe siècle.
La première mention explicite du manoir, inféodé à Godefroy de Challant et à ses frères, remonte à 1242: à l'époque, le château devait comprendre la tour carrée et la tour pigeonnier sur le côté sud, un corps d'habitation et un rempart. Au XIVe siècle, sous la domination d'Aimon de Challant, ont lieu les transformations les plus significatives à la suite desquelles le château prendra sa physionomie actuelle. Aux alentours de 1340, est construit le corps central qui englobe les structures préexistantes, doté à l'ouest d'une tour principale carrée (donjon).

 



Retour en haut