D'Aymon à Boniface Ier de Challant

La période de grande splendeur du château coïncide avec la plus grande fortune économique et politique des Challant. Le fils d'Aimon, Boniface Ier, qui recouvrait d'importantes charges militaires et diplomatiques à la cour de Savoie, lance entre 1393 et le premier quart du XVe siècle une nouvelle campagne de travaux, adaptant l'austère demeure fortifiée aux exigences de la vie de cour. La réalisation de la cour avec le grand escalier semi-circulaire et la galerie en bois, l'aménagement des principales pièces de représentation, la réfection des cheminées et des huisseries selon un goût plus moderne et la superbe décoration à fresques de la cour et de la chapelle remontent à cette intervention.

Dans le second quart du siècle, son fils Boniface II fera cloisonner la coursive côté est, créant ainsi de nouvelles pièces et commissionnera à Giacomino d'Ivrée les peintures sur le mur qui ferme la cour à l'est.

Dès lors, le château ne subira plus d'autres transformations importantes si ce n'est celles dues à son déclin progressif, lié aux vicissitudes tourmentées que connaîtra la famille Challant à partir de la deuxième moitié du XVe siècle.

 



Retour en haut