La restauration : interventions architecturales

La restauration architecturale a comporté la réalisation de tout un ensemble de travaux complexes et essentiels, tant sur les structures que sur les réseaux, dans le but de conserver les premières et de mettre aux normes les seconds, en vue de l’ouverture au public du monument en toute sécurité, sans oublier la réalisation de toutes les interventions nécessaires au futur aménagement muséal.

Pour concevoir l’adaptation fonctionnelle, une étude préliminaire de l’ensemble monumental a d’abord dûêtre effectuée : il était en effet indispensable de connaître les dimensions des locaux, l’épaisseur des murs et des divers éléments structurels pour pouvoir décider où installer les espaces d’exposition, ainsi que les locaux techniques et de service.

Le chantier a concerné la totalité du château, du semi-sous-sol aux combles. Les liaisons verticales existantes, mal adaptées à la nouvelle destination des pièces, ont été complétées par un escalier et un ascenseur, réalisés dans la tour Nord-Est, et les issues de secours ont été adaptées. De forme circulaire, le nouvel escalier – au centre duquel se trouve un ascenseur aux parois vitrées – dessert tous les étages à partir du rez-de-chaussée.

Au nombre des premières interventions figure la consolidation statique des structures : pour ce faire, un chaînage a été mis en place afin d’améliorer la résistance sismique de la structure et d’en renforcer les planchers, dans le respect des caractéristiques architecturales.

Des climatiseurs réversibles ont été installés afin d’assurer une température confortable dans les locaux en hiver comme en été avec, dans la mesure du possible, un réseau de distribution au sol, pour réduire au minimum l’encombrement des équipements. C’est pour cette même raison que lorsque l’éclairage du parcours muséal a été conçu, le choix s’est porté sur des dispositifs linéaires à LED innovants, répondant à des critères de haute technologie et installés au-dessus des corniches afin de créer un éclairage indirect. Par ailleurs, toutes les installations nécessaires pour assurer la sécurité du monument et son accessibilité ont été réalisées : système anti-incendie, de détection des fumées et anti-intrusion.

Les centrales technologiques ont été positionnées dans de nouveaux locaux extérieurs, réalisés devant la Grandze ; de plus, des locaux techniques ont été aménagés et des gaines ont été posées pour contrôler les installations et les commander à distance.

Au moment où les décisions relatives à l’aménagement ont été prises, les types de finition pour les salles d’exposition ont été choisies, notamment pour ce qui est des sols, qui ont été en partie restaurés et en partie complétés.

À l’extérieur, les travaux de réaménagement du jardin supérieur touchent à leur fin, de même que ceux qui concernent les chemins, les parterres, la fontaine et l’allée d’accès.

 

Châteaux



Retour en haut