Aperçu historique

La reine dans un portrait de Giuseppe Bertini, 1890 La reine dans un portrait de Giuseppe Bertini, 1890


On doit à la présence de Marguerite de Savoie, épouse d'Humbert Ier et reine d'Italie, le développement touristique de Gressoney qui, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle devint une des localités de vacances privilégiées de la noblesse.
Le premier séjour de la souveraine à Gressoney, qui fut invitée dans la villa du baron Louis Beck Peccoz, remonte à 1889; mais déjàà la moitié du siècle son père, le duc Ferdinand de Savoie, chasseur passionné comme son frère Victor- Emmanuel II, venait chasser le bouquetin au pied du glacier du Lys en compagnie du baron Antoine Beck Peccoz.

Accueillie avec chaleur par la population locale, de 1889 à 1925 la Reine revint tous les ans à Gressoney pendant les mois d'été. Excursions en montagne et randonnées constituaient pour elle une agréable distraction, loin du protocole rigide de la cour; l'ascension à la pointe Gnifetti accomplie en août 1893 et au cours de laquelle le groupe royal passa la nuit dans la cabane-observatoire construite en 1892 en l'honneur de la souveraine, est mémorable.
Pendant ses séjours à Gressoney la Reine, bientôt imitée par les autres nobles vacanciers, aimait endosser le costume populaire local, qui sur son exemple a évolué dans la forme encore en usage aujourd'hui.

 



Retour en haut