Architecture rurale

Le Département de la surintendance des activités et des biens culturels de la Vallée d’Aoste est toujours soucieux de traiter les biens culturels dans une optique interdisciplinaire et s’attache à ne pas prendre en considération uniquement les œuvres d’art reconnues et les monuments, mais également les lieux auxquels ceux-ci sont liés, les valeurs d’ensemble, les relations entre les biens, les objets de la civilisation rurale, les différentes expressions de l’installation des hommes et de la vie en montagne, avec ses beautés et ses difficultés.  

Le patrimoine constitué de villages ruraux, de hameaux, de terrasses, de canaux d’irrigation, de terrains cultivés, d’alpages ou de hangars a valeur de témoignage matériel de notre histoire et de notre identité culturelle. Identité, qui est caractérisée, depuis le début du XXe siècle, par un territoire peuplé jusqu’en haute altitude et par un rapport harmonieux d’intégration entre la nature et les ouvrages construits par l’homme.

Voilà pourquoi l’Assessorat de l’éducation et de la culture a lancé une action coordonnée de redécouverte, de protection et de récupération dudit patrimoine.

 

 



Retour en haut