66e exposition-concours

 

 

Avant que cette manifestation - imaginée et organisée pour la première fois en 1954, expressément pour les sculpteurs - ne s’installe définitivement à Aoste, quelques-unes de ses éditions se sont tenues à Saint-Vincent et à Courmayeur.

À partir de la 20e année, la participation au concours a étéélargie aux autres secteurs de l’artisanat valdôtain de tradition, comme la gravure, la vannerie, les constructions miniatures, le travail de la peau et du cuir, la création de jouets, la fabrication de meubles, la réalisation d’objets au tour à bois, d’objets en fer forgé ou en pierre, de chaussures ou de costumes traditionnels, la fabrication d’outils et d’objets agricoles, la création de fleurs en bois, et les autres productions artisanales valdôtaines de tradition protégées par la Région, mais aussi comme la céramique et la création d’objets en cuivre, en verre, en or et en argent.

À chaque nouvelle édition, l’Administration régionale propose un thème pour chaque catégorie et invite les participants au concours à produire un objet bien précis. Chaque artisan traite le thème donné selon son interprétation, sa sensibilité ou ses recherches personnelles et présente sa création.

 

En 2019, un thème spécial consacré au trophée Mezzalama a été proposé afin, d’une part, « d’encourager la création d’œuvres représentatives du patrimoine historique et culturel de l’artisanat valdôtain de tradition » et, d’autre part, de mettre en lumière le trophée Mezzalama, cette prestigieuse compétition de ski-alpinisme qui se déroule sur le Mont-Rose.

 



Retour en haut