Prélèvement d’échantillon et remise au laboratoire

L'échantillonnage est très important parce qu'il doit être représentatif de tout le stock produit. On cite ici une partie de la démarche émise par le laboratoire (POSAG038), relative au prélèvement des échantillons à analyser :

« A la fin de la maturation et pas avant deux semaines le démiellage on peut prélever l'échantillon à analyser comme il suit :

a) opérer en conditions de propreté de l'environnement et du personnel;
b) extraire, par le biais du robinet à tranchant posé au fond du maturateur, au moins un kilogramme de miel pour libérer la conduite du robinet du miel éventuellement non mélangé dans le but d'effectuer un prélèvement correct et représentatif de la masse déjà mélangée qui est resté ainsi dans la période considérée grâce à la viscosité typique du miel ;
c) prélever la quantité de miel nécessaire à l'analyse dans un pot de verre à fermeture hermétique à vis, bien propre et sec (possiblement stérile) et à peine ouvert, d'une capacité comprise entre le 250 et le 500 ml.

Il faut éviter le transport des échantillons en conditions de température supérieure à celle établie par la conservation de l'échantillon (max 30°C) pour ne pas altérer le produit. »

L'échantillon doit être accompagné par une fiche de prélèvement (MOD – MI06) qui peut être remplie aussi au moment de la consigne au laboratoire, et identifié avec une étiquette adhésive.
L'échantillon peut être consigné par l'apiculteur directement au laboratoire ou alors ou Consortium qui s'occupera de le faire parvenir au laboratoire.
Le secrétariat du laboratoire enregistre l'échantillon et l'envoi à l'Unité d'Analyse Miel ou les paramètres requis seront déterminés.

 



Retour en haut